Basic_fox1

Idées d’histoires

Cherchez-vous une astuce pour votre prochaine histoire sur le nord du Maine? Consultez les idées suivantes qui sauront sans doute vous inspirer! Avez-vous besoin d’aide? Envoyez un courriel à media@discovernorthermaine.com.

Pêche à la mouche sur la rivière Allagash : Trois jours sur la rivière Allagash avec le guide de pêche Norman Marquis Un des cours d’eau les plus idylliques sillonne les régions reculées des vastes forêts septentrionales du Maine. Maintenant protégée en vertu du programme national Wild and Scenic Waterway, la rivière Allagash a offert aux peuples autochtones et aux colons transport et soutien pendant des millénaires. La pêche à la mouche avec Norman Marquis est bien plus qu’une leçon sur la façon de faire. Histoire, biologie, philosophie et psychologie sont les sujets du jour, tous offerts sans flafla, faisant ainsi de la pêche avec Norman un événement engageant.

Festival des pommes de terre du Maine L’été dans le comté d’Aroostook atteint son comble dans la troisième semaine de juillet alors que la pomme de terre fleurit. Pour les visiteurs, il s’agit d’un spectacle rare, champs dévalant jusqu’à l’horizon couvert de petites fleurs rosacées, pourpres et blanches. Pourquoi ne pas célébrer? Il s’agit d’une merveilleuse façon de présenter les personnages hauts en couleurs du comté d’Aroostook. Manèges, expositions agricoles, tires de tracteurs et — à ne pas manquer — le concours de lutte dans les pommes de terre en purée.

Tous les ans, les villages du « comté » permettent aux enfants de quitter l’école pendant deux semaines en septembre/octobre pour récolter les pommes de terre dans le cadre de la récolte des pommes de terre. Les parents amènent leurs enfants récolter les pommes de terre pour leur apprendre la valeur d’une bonne journée de travail. Puisque l’agriculture est un élément important de l’économie du nord du Maine, il vaut peut-être la peine de souligner comment les gens utilisent les outils à leur disposition pour apprendre des choses à leurs enfants.

Conservation de l’omble chevalier Aucune route ne se rend jusqu’à l’étang Big Reed, si ce n’est qu’un sentier utilisé à l’occasion. La forêt à côté de l’étang est la plus vaste forêt ancienne qui reste en Nouvelle-Angleterre, joyau de The Nature Conservancy. L’omble chevalier requiert de pareilles eaux immaculées. Ce poisson ancien peut prospérer avec l’omble de fontaine, mais pas avec d’autres espèces comme l’éperlan. Frank Frost, biologiste de la pêche intérieure, contribue à ramener l’omble chevalier. « Je crois que bien des gens de l’État connaissent son existence ou en ont entendu parler. Une certaine mystique l’entoure, surtout la couleur du poisson, orange brillant », dit M. Frost. « Il luit. Il est presque fluorescent. » Igor et Karen Sikorsky, propriétaires du Bradford Camps sur le lac Munsungan à proximité, s’approvisionnent par hydravion et quittent avec l’omble qui a été attrapé dans l’étang Big Reed. Igor Sikorsky indique qu’il s’intéresse au projet, une population d’omble sauvage vigoureuse attirerait de nouveau les pêcheurs à la mouche dans son rustique camp de pêche de Big Reed. Les biologistes d’État ont commencé à attraper les ombles qui restaient et les ont transportés dans une écloserie privée près de Fort Kent, espérant que les poissons sauvages fraieraient en captivité. Dans l’établissement de trutticulture de Mountain Springs, Gary Picard, au fil du temps, a habitué l’omble sauvage à manger la nourriture de l’écloserie, à se renforcer et, enfin, à frayer avec beaucoup de succès l’automne dernier. Ce printemps, 1 150 alevins à peine quelques centimètres de long croissent rapidement et devraient être relâchés dans la nature au printemps.
Festival de montgolfières The Crown of Maine En août, les pilotes de montgolfières de partout aux États-Unis envahissent le nord du Maine. Rayons dorés du coucher du soleil et couleurs innombrables font de ce segment une hyperbole visuelle. La musique et les sons de la nature accompagnent les images de ce festival au sol et en altitude.
*Lorsque la neige fond dans le nord du Maine, ces sites de ski nordique de classe mondiale deviennent des sentiers de vélo de montagne de classe mondiale. Les cyclistes de la Nouvelle-Angleterre et du Canada se prévalent de certaines des meilleures routes non revêtues à voie unique de l’est des États-Unis. Après un effort essoufflant sur les pierres et les racines, les cyclistes quittent les sentiers pour un tour guidé avec Fresh Tracks Adventures sur les routes secondaires et les routes dans les bois améliorées qui mettent en valeur les charmes du nord du Maine.
Cuisine culturelle : Pendant les jeux de 2004, la famille Bouchard de Fort Kent a préparé plus de 1 500 repas pour le personnel de l’événement. Parmi les autres spécialités régionales, on retrouve sirop d’érable, crosses de fougère et tartes maison. Mettre l’accent sur la beauté naturelle de la région de la rivière St-Jean (voir les idées de Jeff) avec le sentiment que l’on a en mangeant un délicieux repas régional qui vient d’être cuit pourrait s’avérer un important atout.
Erwin Muller est un émigrant allemand de 74 ans qui a quitté l’Allemagne en 1959 pour les États-Unis; il n’est jamais retourné en Allemagne. M. Muller habite dans le nord du comté d’Aroostook depuis 1972; il est un homme direct qui apprécie la vie à l’écart du réseau électrique. En 2004, le garde de chasse retraité Gary Pelletier a demandé à M. Muller d’aider à traduire et à accueillir les équipes de biathlon et de télévision allemandes. M. Muller a consenti après mûre réflexion et une merveilleuse réunion a eu lieu.
The Maine Woods de Thoreau Henry David Thoreau a été défenseur des forêts du nord du Maine immaculées; il a voyagé partout dans la région au milieu du 19e siècle. Ses écrits et ses observations sont aussi pertinents aujourd’hui qu’ils l’étaient alors. Des extraits de ces écrits accompagnent les images haute définition du nord du Maine, des pentes du mont Katahdin dans le parc d’État de Baxter aux lacs reculés étincelants qui parsèment les étendues d’arbres à feuillage persistant. Des images aériennes offrent beaucoup de valeur et des panoramas dramatiques des feuilles d’automne au comble de leur brillance. Des randonneurs pédestres sur les sentiers sillonnent les crêtes couvertes de feuillus et les passages de cours d’eau couverts de mousse. Orignaux et autres animaux sauvages sont évidents tout au long de ce segment.
Grâce à la proximité du Canada et à un climat semblable à celui du nord de l’Europe, le nord du Maine compte une population en provenance de tous les coins du monde. Bien que bon nombre d’entre eux soient nés aux États-Unis, ils n’ont pas l’anglais comme langue maternelle. Promenez-vous dans Fort Kent ou autres villages du comté. Vous verrez des enseignes multilingues et la population multiculturelle qui les sous-tend. Le multiculturalisme a des racines profondes et crée l’identité unique des résidents du comté.

(Photo gracieuseté de Paul Cyr de http://www.northernmainephotos.com et http://www.crownofmaine.com/paulcyr/)